Songe d'une nuit de mousson

Actualités

Adaptation d’une fantaisie shakespearienne ou transposition des croyances laotiennes… Peu importe, le charme opère et le rêve éprend…

Opéra, cinéma, ballet, cirque… nombreux sont les arts vivants du monde entier qui se sont inspirés du « Songe d’une nuit d’été » que Shakespeare écrivit pour le théâtre élisabéthain en l’an 1594. Non moins nombreuses sont les légendes peuplées de créatures fantasmagoriques de l’imaginaire des Laos. L’amalgame des deux mondes semble aujourd’hui s’imposer comme une évidence naturelle dans cette création franco-anglo-lao d’un « Songe d’une nuit de mousson ».

Elfe ou Phi ? Shakespeare l'a baptisé "Puk"... (photo Lao-Mag)
Elfe ou Phi ? Shakespeare l’a baptisé « Puk » il y a 400 ans déjà…

Toutes les sociétés humaines connaissent des histoires de chassé-croisé amoureux et toutes les forêts du monde sont propices aux légendes. Au Laos comme ailleurs (plus qu’ailleurs peut-être même !), sitôt que la nuit tombe les rêves y prennent corps, inventent la magie, orientent les choix et influencent les vies des êtres, réels ou imaginaires, qui s’y trouvent rassemblés.

Plus qu’un mélange des genres et des nationalités, la mise en scène de Thiane Khamvongsa témoigne d’un échange multiculturel qui, avec la danse contemporaine, atteint une dimension quasi-universelle. Les difficultés de compréhension des différentes langues sont brillamment exploitées pour transporter le public dans le monde onirique des rêves, compréhensible de tous. Au cœur d’un pays où les croyances ancestrales cohabitent quotidiennement avec une ouverture internationale croissante, la transposition des personnages créés par Shakespeare, féeriques ou humains, s’enrichit d’une contemporanéité bien vivante dans la capitale du Laos d’aujourd’hui.

Une scène festive du "Songe d'une Nuit de Mousson" dans les jardins de l'Institut Français du Laos à Vientiane (photo : Lao-Mag)
Une scène festive du « Songe d’une Nuit de Mousson » dans les jardins de l’Institut Français du Laos à Vientiane.

Les représentations du « Songe d’une nuit de Mousson » auront lieu chaque soir à 19h00, du mercredi 11 au samedi 14 mai 2016 dans les jardins de l’Institut Français où vont résonner ensemble les langues de Shakespeare, de Molière et du Laos, pour le plus grand plaisir de tous…
L’entrée au spectacle est gratuite, sa durée est d’1h20 et vous pourrez trouver la distribution complète des rôles, d’autres images et un plan d’accès, sur la page Facebook créée pour l’événement en suivant ce lien : « Songe d’une nuit de mousson ».

Laisser un commentaire