Nid de Pâques ?

Actualités

Les enfants du Laos ne cherchent pas d’œufs de Pâques mais ils trouvent encore trop souvent des nids qui y ressemblent… Ils peuvent alors payer leur trouvaille d’une jambe, d’un bras, de leur vie…

Le Laos est détenteur d’un bien triste record : celui du pays le plus bombardé au monde ! Plus de 40 ans après la fin de la guerre du Vietnam, l’échec stratégique de l’engagement des États-Unis dans ce conflit a acquis une indéniable notoriété mondiale et le bilan humain dans la zone géographique concernée ne pourra jamais être clairement établi. La neutralité du Laos, bien qu’officiellement reconnue, n’a pas suffit a protéger sa population des effets dévastateurs du « Rolling Thunder » que la CIA a qualifié comme l’opération militaire la plus ambitieuse, la plus coûteuse et la plus inefficace de toute l’Histoire. Aujourd’hui encore, malgré toutes les bonnes volontés humaines qui s’efforcent de réduire les conséquences désastreuses du problème, personne n’est capable de mettre un terme aux « tonnerre roulant » qui continuera encore bien longtemps de déchirer le calme et la sérénité des campagnes laotiennes.

Un simple coup d’œil sur une mappemonde traduira aisément la différence entre la puissance du géant Américain aux antipodes du minuscule petit poucet Lao… En ce qui concerne leur différence culturelle et identitaire, elle tient en un sigle de 3 lettres identiques : la NRA. D’un côté, 50 états entre Océans Pacifique (?) et Atlantique, où ces 3 lettres symbolisent la « New Rifle Association » (décriée par Michael Moore dans « Bowling for Columbine ») qui rassemble des milliers de militants autour du droit fondamental des américains à l’usage des armes à feu. De l’autre côté, sur une petite bande de terre enclavée de montagnes où 50 ethnies sont rassemblées dans l’unité nationale Lao, ces 3 mêmes lettres sont l’appellation officielle de la « National Regulatory Authority », une Institution gouvernementale Lao chargée du problème persistant des UXO (américains !) déversés sur son territoire pendant une guerre à laquelle il n’a pas pris part.

Zones d'impacts des bombardements américains au Laos
Zones d’impacts des bombardements américains au Laos pendant la guerre du Vietnam.

Plus de 2 millions de tonnes de bombes ont été larguées sur le Laos entre 1964 et 1973, soit une bombe toutes les 8 minutes, 24 heures sur 24 pendant 9 ans ! Le pourcentage d’UXO (sigle tiré de l’anglais UneXploted Ordnance, engins non explosés), difficilement quantifiable, est estimé à environ 30%. Imaginez l’ampleur du risque pour les paysans qui cultivent leur rizière, les ouvriers qui construisent une route, ceux qui creusent un réseau de canalisations ou les bûcherons qui s’emploient a leur tâche forestière… Que dire des enfants menacés d’un simple écart du chemin tracé vers leur école, d’un jeu de balle sur un terrain après les pluies, d’un faux pas sur la berge d’une rivière après une partie de pêche… d’une trouvaille qui ressemblerait à un œuf de Pâques…

Laisser un commentaire