bouddha jaune

JAUNE est la couleur du Lundi.

JAUNE est la couleur du Lundi. Le jour du Bouddha qui pacifie ses proches. "Phra Harm Samot" est représenté debout, une ou les deux mains tendues paumes en avant, dans l'attitude qu'il adopta pour calmer l'océan, pour maîtriser les passions et garantir la paix.

Bouddha est le "corps d'or" et les temples bouddhiques sont, de ce fait, des "temples d'or". L'usage du métal précieux n'a cependant aucune vocation ostentatoire de richesse pour les représentations Bouddhiques. Il représente, au contraire, le détachement des valeurs mondaines et la pureté inhérente à la pensée une fois délivrée des attaches individuelles. L'or est un symbole d'absolue perfection, il exprime la connaissance et la richesse des qualités éveillées, l'orgueil transformé en sagesse de l'égalité. Sur le drapeau bouddhique, la bande JAUNE symbolise la "pensée juste".

En Asie, le JAUNE a toujours été associé aux monarques. C'est la couleur du Roi, au centre de la terre, comme celle du soleil, au centre du ciel. C'est un symbole de la puissance noble et sacrée qui leur a été confiée par les Dieux.

Luang Prabang fut pendant un très long temps la capitale royale du Laos. Le Vat Xieng Thong, "monastère de la Cité d'Or", est emblématique de la ville et témoigne du lien très étroit entre la religion et la royauté. Construit par le Roi Setthathirat en 1560, il fut épargné par la destruction siamoise de 1828 et le pillage des Ho en 1887. Le temple abrite une statue de Bouddha, le Pra Bang, qui est réputé être incrusté de reliques, cinq osselets, du Bouddha tutélaire. Le Pra Bang donna son nom à la ville et au Royaume dont il fut, à l'époque, l'épicentre. Aucun des envahisseurs n'a donc osé risquer la disgrâce et la colère divines en s'attaquant directement à l'un des symboles les plus vénérés du Laos, de l'Asie et du Bouddha lui-même.