Mercredi soir, Bleu nuit

Le Mercredi soir, le BLEU NUIT est de mise…

Seul le Mercredi est associé à deux couleurs et deux "images" du Bouddha, une pour le jour (vert et Bouddha portant un bol a aumône) puis, après le coucher du soleil, au BLEU NUIT qui englobe toutes choses et Bouddha, assis entre un éléphant et un singe… C'est une représentation du paradoxe entre le bien et le mal qui cohabitent en chaque être humain.

"Phra Pa Reerai", Bouddha faisant retraite dans la forêt de Riraï, s'est retiré dans cette forêt pour se soustraire aux chamailleries de ses disciples. Il est représenté entre les deux animaux qui lui proposèrent leurs offrandes respectives. Il est assis, à l'occidentale (!), au centre de cette manifestation symbolique de la dualité : l'éléphant, animal sacré, représente la sagesse et la connaissance, et le singe, vif et imprévisible, est mû par l'instinct dans l'inconscience, laïque (?), de ses actes… La main droite de Bouddha est ouverte, paume vers le ciel, pour recevoir l'eau claire et désaltérante que lui offre l'éléphant. Sa main gauche elle, est posée paume sur la cuisse, en signe de refus du miel, renfermant un nid d'abeille, que lui propose le singe. Cette représentation est une mise en évidence de la concordance nécessaire entre les deux communautés, religieuse et laïque, rassemblées autour de Bouddha pour entendre et suivre son enseignement.

Sur le drapeau bouddhique, le BLEU symbolise la méditation (indispensable, selon les adeptes de cette philosophie, au discernement entre le bien et le mal). Dans toute l'Asie, le BLEU NUIT est associé à l'espace cosmique, à l'ignorance purifiée en sagesse par la méditation.

Sur le drapeau national, la bande bleue centrale représente le Mékong, "Mènam Khong" - qui signifie "Mère des Eaux" ou "Mère de toutes les Eaux" en lao – et qui est, avec ses affluents et les rivières du pays, une caractéristique essentielle des pratiques culturelles, traditionnelles et commerciales du Laos.