éléphant pas blanc

Blanc, Couleurs

Le Roi Khoun Borom, ancêtre légendaire des Laotiens, serait descendu de l’Empire Céleste (la Chine sans aucun doute) « monté sur un éléphant blanc, aux paupières et aux lèvres noires du plus pur dessin, aux défenses recourbées, transparentes et croisées… »*

*Extrait d’une version de « la légende de Khoun Borom » de Katay Don SASORITH.

L’Éléphant Blanc a une immense valeur symbolique dans toute l’Asie du Sud-Est. Les Bouddhistes lui attribuent la fécondation de la mère de Bouddha et les croyances populaires pensent que la longévité de l’actuel Roi de Thaïlande est due à son cheptel de 12 pachydermes immaculés. Hormis ces animaux d’exception, particulièrement bien traités en raison de leur couleur qui les voue à une appartenance royale, les éléphants communs connaissent une vie bien plus triste et laborieuse.

Les éléphants sauvages sont, comme ailleurs, victimes de la déforestation et du braconnage lié au commerce illégal de l’ivoire. Au Laos, anciennement nommé le « Royaume du Million d’Éléphants », la population d’éléphants en liberté est aujourd’hui estimée entre 300 et 600 animaux !

Le nombre d’éléphants captifs est, lui aussi, en déclin alarmant. Exploitée depuis des siècles dans toute la péninsule indochinoise, la force de l’animal l’entraîna d’abord vers la guerre ou les travaux forestiers (où bon nombre d’entre eux meurent encore extenués à la tâche). Le développement « touristique » de la fin du XXème siècle n’a malheureusement pas empêché de continuer de nuire à leur taux de fécondité et l’extinction de l’espèce est une réelle menace depuis déjà plusieurs décennies. Au Laos, il ne reste aujourd’hui que 420 éléphants vivant en captivité !

Un éléphant dans la famille...
Un éléphant dans la famille…

La survie des éléphants d’Asie est d’abord liée à l’ampleur d’une prise de conscience collective, mais aussi au comportement de chacun des humains qui les entourent et ce, qu’il les côtoie au quotidien ou les approche simplement pour quelques instants dans le cadre d’une activité touristique ! Fuyez les parcs ou ils sont harnachés d’un fauteuil qui leur inflige une véritable torture ! Passez votre chemin si les animaux sont enchaînés ! Bannissez de vos itinéraires les lieux où ils sont entraînés à se donner en spectacle dans des activités ridicules ! Prenez le temps de vous renseigner avant de faire une visite dans un parc où leur bien-être est sacrifié au seul plaisir des hordes touristiques (en Thaïlande, seul 8 des 150 parcs du pays respectent les normes d’hygiène et de soins aux animaux) !

Au Laos, l’entrée dans le XXIème siècle coïncide avec la naissance d’une véritable volonté nationale orientée vers l’éco-tourisme. La prise en compte des responsabilités humaines qui en découlent s’est naturellement étendue aux éléphants dans ce petit pays qui tend à prendre une place de leader dans les actions de conservation de l’espèce. L’organisation d’événements comme la « Caravane des Éléphants » ou la création d’organismes tels que le « Centre pour la conservation des Eléphants » ont le mérite d’éclairer quelque peu l’avenir de ces animaux, survivants d’un royaume aujourd’hui disparu.

 

Pour approfondir le sujet, notre sélection sur les pages francophones du web :

Et pour le plus grand plaisir de tous, une petite video qui exprime la sincère amitié dont sont capables les éléphants envers les hommes qui leurs rendent ce sentiment… l’ami des éléphants, le lien vers la page Fb de la Save Elephant Foundation – Fb page, et leur site Save Elephant Foundation – website

Laisser un commentaire